Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Revenir en haut

Tout en haut

Compte-rendu du petit-déjeuner des managers de transition du Club Delville avec Virginie GUYOT

Compte-rendu du petit-déjeuner des managers de transition du Club Delville avec Virginie GUYOT

Le leadership au service
de la performance collective

Invitée : Virginie Guyot, pilote de chasse, première femme à avoir été leader de la Patrouille de France.

Son parcours

 Il est peu de dire que Virginie Guyot, 40 ans, est une femme exceptionnelle. A l’été 2008, à 32 ans, elle est devenue la première femme (pilote de chasse) à intégrer la mythique Patrouille de France (9 pilotes, 35 mécaniciens) (PDF), avant d’en assurer le commandement, pendant une année, une responsabilité qui constitue une première mondiale dans l’univers des Patrouilles acrobatiques.

Entrée à l’Ecole de l’air à Salon-de-Provence en 1997, au sein de la filière chasse, elle obtient le grade de commandant en 2009. Elle participera à plusieurs missions au Tchad, au Darfour, au Tadjikistan et en Afghanistan. A l’été 2015, elle quitte l’Armée de L’Air. A l’aune de cette expérience hors-du-commun, Virginie Guyot a accepté de partager sa vision du leadership devant les membres du Club Delville, à l’occasion du dernier petit-déjeuner de l’année 2016. « Les sources de mon leadership ? Difficile de l’analyser. Petite fille, je n’étais pas particulièrement une meneuse. Cela s’est construit progressivement. Je ne pense pas qu’il existe une différence fondamentale entre les hommes et les femmes de ce point de vue-là. Entre deux hommes, les différences sont déjà considérables. Quoiqu’il en soit, en tant que pilote de chasse, nous sommes tous préparés à devenir leaders, à assurer un commandement », explique-t-elle.

La patrouille de France et l’esprit d’équipe

Devenue leader de la Patrouille de France en 2009, elle s’est d’emblée sentie investie d’une immense responsabilité : faire réussir son équipe dans des situations extrêmes tout en représentant l’excellence aéronautique française dans le monde entier et contribuer à resserrer le lien entre l’armée et les citoyens. « Une équipe s’enrichit et s’affermit lorsqu’elle parvient à transcender les individus qui la compose et lorsqu’elle partage une vision » résume-t-elle. Virginie se souvient d’une rencontre, en 2009, aux Antilles, après une démonstration de la Patrouille de France, à Fort de France (Martinique). « C’était une ‘Mama’ antillaise, qui nous a dit : « Vous m’avez rendue fière d’être française. » Nous avons été très émus et, quelque part, récompensés quant à l’utilité de notre mission », se rappelle-t-elle. Selon Virginie, la confiance fait partie des valeurs cardinales qui unissent les membres de la Patrouille de France. « Lors d’un vol, à 8 avions, nous évoluons à 2/3 mètres les uns des autres, à 700 km/heure. Ce qui veut dire qu’à chaque fois nous remettons notre vie dans celle des autres, notamment dans celle du leader. Dans ces conditions, la confiance entre les membres de la Patrouille doit être totale ».

Chaque année, en fin de saison, l’équipe des 9 pilotes qui composent la Patrouille de France est renouvelée. 3 nouveaux pilotes arrivent, 3 s’en vont. Les critères de recrutement ? Outre l’excellence technique qui constitue un prérequis, les membres de la Patrouille, qui sont seuls décisionnaires dans le recrutement, privilégient l’état d’esprit et la volonté manifestée par les candidats d’apporter le meilleur d’eux-mêmes dans le collectif.

Les qualités du leader

Autre valeur mise en avant au sein du collectif, la bienveillance.
« Au sein de la Patrouille, nous fonctionnons en binôme. Chacun se sent toujours responsable d’un autre. Ce qui est crucial en vol ». Pour Virginie Guyot, un leader a pour mission de catalyser l’esprit d’équipe, en se basant, notamment, sur le principe de la délégation. « Le leader n’est pas forcément le plus expert, mais il doit savoir déléguer au maximum pour gérer la pression. Ce qui est la meilleure façon d’impliquer les gens et leur donner confiance ». Autre qualité essentielle du leader : la communication. « Le chef doit posséder une capacité d’écoute considérable. Ce n’est pas forcément simple car il a souvent « la tête dans le guidon », accaparé à gérer un millier de choses ». Sur la foi de son expérience de pilote de chasse, Virginie Guyot estime que le fait de posséder de l’information ne confère en rien du pouvoir. « L’information doit circuler. Rien n’est plus nocif, au sein d’une organisation, que de s’inscrire dans une logique de rétention », explique-t-elle. A l’image d’un chef d’entreprise qui a la responsabilité de la pérennité de son organisation, le commandement de la Patrouille de France requiert un degré particulièrement élevé de préparation. « Dans ce type de contexte, l’improvisation est proscrite. Tout est soumis à des check-lists drastiques. Ce qui nous aide pour gérer l’imprévu. Lorsqu’un pilote est en difficulté, il doit se rattacher aux procédures. Autrement dit, on ne peut s’adapter aux situations inédites qu’à condition d’être parfaitement préparé », résume-t-elle.

Autre dimension constitutive du leadership et aisément transposable au monde de l’entreprise. Le debrief et le feed-back. « Nous débriefons systématiquement, tous ensemble, après un vol. Dès la sortie de nos avions pour un debrief à chaud. Puis avec la vidéo, un peu après. Chacun peut s’exprimer, effectuer son autocritique si nécessaire. On ne juge personne, le droit à l’erreur est autorisé ».

Quid de l’après « Patrouille de France » ? « Le temps passé à la Patrouille de France est limité, tout comme l’est, de façon plus globale, la carrière opérationnelle d’un pilote de chasse » précise Virginie Guyot qui a effectué plusieurs années au sein de l’Etat-Major avec le passage au grade de lieutenant-colonel. L’ancienne patronne de la Patrouille de France a également réalisé une reconversion en qualité de conférencier, qui est devenu son activité principale. « Je suis également consultante puisque je me lance dans une activité de conseil. Mon objectif est de partager et de transmettre mon expérience dans les domaines du leadership, de l’esprit d’équipe, de la performance collective et de la maîtrise des risques, au sein des entreprises, des clubs de dirigeants ou encore des grandes écoles. »

En savoir plus sur le Club Delville dédié au management de transition

Bio de Virginie Guyot

 

Virginie Guyot - Delville Management

 

1976 : Naissance à Angers
1988 : Baptême de l’Air
2001 : Ingénieure Aéronautique, brevetée Pilote de Chasse
2002 : Première femme affectée sur Mirage F1CR (Chasse et reconnaissance)
Eté 2008: Intègre la Patrouille de France en tant que Charognard (numéro 2 de la Patrouille)
2010 : Leader de la Patrouille de France, première femme à l’avoir dirigée