Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Revenir en haut

Tout en haut

André Calisti – « Le manager de transition permet à l’organisation d’accélérer sa mutation »

André Calisti – « Le manager de transition permet à l’organisation d’accélérer sa mutation »

André Calisti est Directeur Général Adjoint Opérations de Mutares France, une holding industrielle basée à Paris. Il explique pourquoi il fait régulièrement appel à des managers de transition.

Vous êtes?

Je suis, depuis un an, Directeur Général Adjoint Opérations, de la Holding industrielle Mutares France, basée à Paris. Auparavant, j’ai occupé pendant 20 ans des fonctions de DRH notamment dans les télécommunications et au sein d’agences de communication (Ogilvy et TBWA) avant d’intégrer l’entreprise Pixmania une enseigne spécialisée dans le commerce électronique.

Quel était le contexte et la problématique de la dernière mission de management de transition que vous avez gérée ?

La mission s’est déroulée dans mon ancienne entreprise, Pixmania. Nous avons fait intervenir un manager de transition expert des call centers pour réorganiser notre service client. La mission a duré 8 mois.

Pourquoi avoir fait appel à un manager de transition pour ce sujet ?

Les managers de transition présentent l’immense avantage d’être rapidement opérationnels et de posséder une solide expertise. En outre, en termes de masse salariale, ils ne figurent pas dans les effectifs mais ils sont inclus dans les frais de fonctionnement. Un autre avantage du manager de transition est que dans la mesure où sa mission est courte, le manager de transition possède une véritable puissance de feu. Enfin, il ne s’attache pas à une fonction, comme les autres collaborateurs de l’entreprise, mais se voue entièrement à sa mission.

Pourquoi avoir choisi le cabinet Delville en particulier, pour cette mission ?

J’ai connu le cabinet en 2011, en tant que candidat. Ensuite, nous avons mené 3 missions ensemble. Ce cabinet est réactif et flexible, exactement comme un (bon) manager de transition.

Quelles solutions le manager de transition a-t-il mis en place lors de sa mission chez Pixmania ?

Avant tout, il a fait revenir le service client à ses fondamentaux. Ce manager a été parfaitement accepté par les équipes car il a d’emblée montré son efficacité. Ces dernières savaient parfaitement qu’il n’intervenait dans l’entreprise que pour mener à bien une mission et qu’il ne briguerait pas un poste dans l’entreprise.

Quels résultats ont été obtenus à l’issue de cette mission ?

Suite à cette mission, nous avons développé une meilleure compréhension des attentes de nos clients. Le manager de transition a, par exemple, mis en place un outil informatique particulièrement pertinent pour tracer les attentes de ces derniers. Il a également facilité l’autonomie de décision des collaborateurs du service client, en découpant parfaitement les sphères de responsabilité de chacun.

Quid du retour sur investissement pour cette mission ?

Il est difficile à quantifier mais le changement (positif) s’est révélé tangible au sein du service.

Le soutien apporté par Delville Management s’est-il montré efficace quant au bon fonctionnement de cette mission ?

Absolument. Le cabinet s’est montré particulièrement disponible sur cette mission. De manière plus globale, Delville Management répond parfaitement à nos attentes en matière de profils de candidats.

Quels conseils donneriez-vous à une société qui fait appel au management de transition pour la première fois ?

Il est nécessaire d’attribuer au manager de transition un périmètre bien précis sur lequel il va intervenir. Le cahier des charges de la mission doit être d’autant plus millimétré que l’entreprise ne dispose pas du temps matériel nécessaire pour effectuer les réglages nécessaires pour intégrer ce manager, comme elle le fait pour n’importe lequel de ses collaborateurs

Quel avenir voyez-vous pour le management de transition dans votre secteur ? Et en général ?

Le management de transition fait écho à une modalité de travail actuelle où peuvent être distingués la « mission » du « poste » et la « fonction », ces derniers étant pérennes dans l’organisation d’accueil. Dans l’avenir ce type de multi-collaboration ne peut que se développer. C’est l’époque qui veut cela.

Qu’est-ce que l’intervention du manager de transition a changé / apporté au niveau de la stratégie globale de l’entreprise ?

Outre son expertise, le manager de transition a apporté une vitesse et une capacité d’exécution particulièrement utiles pour notre stratégie.

Suite à cette expérience, pensez-vous que le management de transition représentait la meilleure solution à votre problématique ?

Sans aucun doute. Le manager de transition règle un problème qui est souvent transitoire. C’est la raison pour laquelle une fonction « à demeure » est trop onéreuse pour l’entreprise. Lorsqu’ils débarquent dans une entreprise, les managers de transition ont la capacité de mobiliser un grand nombre de cas d’écoles semblables à ceux que l’entreprise s’efforce de solutionner. Autre atout non négligeable pour l’entreprise : la durée, limitée par principe, d’une mission de transition confère une accélération notable à l’organisation elle-même.

Eric Delon

Pour en savoir plus sur le  management de transition.