Contactez-nous
partage
Presse

Tendances de la gestion privée, par Xavier Ducoureau, ancien coach, associé d’un cabinet de gestion privée et membre du Club Delville

Xavier Ducourau, ancien coach et aujourd’hui associé d’un cabinet de gestion privée et membre du Club Delville, nous éclaire sur les tendances de la gestion privée suite aux revenus du travail. [Découvrir son profil]

Quelles solutions apportez-vous aux entreprises et aux particuliers ?

Notre première valeur ajoutée, c’est de faire gagner du temps et de l’argent à nos clients, qui travaillent beaucoup et ont peu de temps à consacrer à ces sujets. Ils ont besoin de comprendre, et de faire confiance. Pour créer une relation de confiance, fortement basée sur l’intuitu personae, nous investissons du temps dans le conseil initial et la pédagogie. Nous accompagnons ensuite nos clients dans la mise en place et le suivi d’investissements financiers et immobiliers, et aussi le montage d’opérations juridiques comme la création de sociétés, la mise en place de LBO pour nos clients chefs d’entreprises, la définition de politiques de rémunération,… Nous travaillons quasi exclusivement avec des particuliers, les quelques opérations que nous avons avec les entreprises concernent des sujets précis comme les stock-options, la mobilité internationale,…

« Nous construisons les moyens de leur indépendance financière par rapport aux revenus du travail »

Quelles sont les conséquences de vos conseils ?

Globalement, nous travaillons avec nos clients dans le but de construire les moyens de leur indépendance financière par rapport aux revenus du travail. La conséquence est l’accroissement patrimonial et la gestion des risques associés, que nous mesurons chaque année. Au-delà de ce que fait un banquier, notre indépendance offre un grand éventail de possibilités, et nous accompagnons nos clients pour qu’ils comprennent et mettent en œuvre la meilleure stratégie.

Quels sont les problèmes souvent rencontrés ?

Les difficultés sont à la fois « micro », liées à la psychologie de chacun et chacune ; et « macro » dépendantes principalement de l’évolution des marchés financiers et immobiliers, et aussi des cadres juridiques et fiscaux qui évoluent rapidement. Pour autant, les besoins de développement patrimonial augmentent avec l’affaiblissement des systèmes de retraite existants, en lien avec la démographie des prochaines décennies.

«Chacun comprend que l’indépendance financière ne tiendra qu’à soi-même»

Quels seront les grandes tendances à venir en matière de gestion privée ?

Nous avons vécu une année 2011 exceptionnellement riche en matière financière et fiscale. Nous observons nettement que nos clients, même salariés, remettent en question le recours à l’état providence, mais aussi le système bancaire, les fonds garantis des compagnies d’assurance-vie,… À l’heure actuelle, on a la perception que chacun comprend que l’indépendance financière ne tiendra qu’à soi-même. Et pour les jeunes, la tendance est de revenir vers du risque maitrisé, car le temps, principal levier, est là.

Quelles synergies y-a-t-il avec le management de transition ?

Nos services s’inscrivent naturellement dans une stratégie globale, qui va jusqu’à l’aide à la revente de sociétés ou de fonds de commerce. Magdaé accompagne plus de 100 professions libérales et consultants experts sur le long terme dans le cadre d’un service global sur des sujets de structuration juridique de leur activité, de définition et mise en œuvre de leur politique de rémunération, en intégrant rémunération immédiate et différée, de prévoyance.

Comment avez-vous connu Delville Management ?

J’ai connu Delville Management grâce à Patrick Abadie, que j’ai rencontré il y a maintenant bientôt 10 ans. J’ai été son coach dans une formation à la négociation, nous avons sympathisé très vite et sommes depuis toujours restés en contact !

Pourquoi avez-vous intégré le Club Delville ?

D’abord parce que j’apprécie son fondateur. Ensuite je suis ouvert au développement relationnel par les réseaux, et enfin je trouve que conserver des appuis dans le monde RH est nécessaire.

Découvez le Club Delville