Contactez-nous
partage
Evènements

Conférence sur l’e-réputation du manager, le vendredi 22 mars 2013 à l’ESCP

Bernard MICHEL, team leader en charge de la division RH chez Delville Management est intervenu lors d’une table ronde sur le thème  » de la réputation à l’e-réputation du manager ».

Groupe Professionnel Missions Experts-ESCP Europe
De la réputation à l’e-réputation du manager – Le 22 mars 2013

1. Intervention de Jacques ELTABET (J. ELTABET FORMATION)

Pourquoi manager sa carrière sur les réseaux sociaux et sa e-réputation ?
Le passé professionnel ne détermine plus l’avenir professionnel. Il faut savoir mettre en mettre en valeur son potentiel sur les médias sociaux qui sont le nouveau champ d’expression de notre différence face à tous nos concurrents.
L’apprentissage de nouvelles compétences est requis pendant toute sa vie professionnelle. L’excellence opérationnelle n’est pas suffisante. La célébrité devient la tactique la plus payante. Il faut devenir un acteur à succès !
L’immobilisme dans la communication handicape la e-réputation. On avait l’habitude d’une communication hiérarchisée. Aujourd’hui le nombre de collaborateurs qui parlent de leur entreprise augmente avec l’utilisation des médias sociaux ; ceux-ci permettent de s’affranchir des anciens moyens de communication et des intermédiaires. Puis, les Managers en poste ont pris le train de la communication sur Internet sans tous avoir une connaissance très approfondie de ces nouveaux outils. Le temps passant, les erreurs se cumulant, la e-réputation est devenue un souci stratégique.
Il faut dépasser le clivage générationnel et créer du contenu sur les médias sociaux. Il est important de se rendre visible. En 60 secondes, une multitude de tâches peuvent être réalisées. Il vous faut penser à gérer votre image, élaborer votre ingénierie sociale, votre blog, être proactif en diffusant et en relayant de l’information, cultiver votre réputation en participant à des communautés, groupes, forums, apprendre à faire des recherches et faire de la veille à 360° sur les médias sociaux …
Un apprentissage, voir un coaching, est nécessaire pour maîtriser l’utilisation de ces nouveaux outils et être efficace. Il faut comprendre comment se fait le référencement naturel pour choisir les outils les plus adaptés. Une véritable stratégie médias sociaux doit être établie dans le plan de carrière des Managers pour construire une image professionnelle avec des mots clés qui permettent de l’identifier sur le Web sans taper son nom sur les moteurs de recherche. Ceci suppose de construire son plan médias sociaux en cohérence avec son profil. La e-réputation est le résultat de sa visibilité sur les médias sociaux. « Jacques Eltabet Formations » développe des plans de formation et de coaching permettant aux Managers d’obtenir une visibilité sur la technicité des réseaux sociaux pour établir des stratégies médias dans leur plan de carrière et leur entreprise.

2. Intervention d’Olivier ROZENKRANK (Réputation VIP)

Pourquoi gérer sa réputation et éviter les contenus indésirables ?
En France, les internautes utilisent principalement le moteur de recherche Google. Plus de 90 % des utilisateurs ne vont pas au-delà de la première page de Google. C’est le moteur de recherche qui va construire votre réputation. Il faut deux à cinq mois d’un effort continu pour construire son référencement. Il faut aussi être conscient que sur Internet rien ne s’efface. Si vous devez corriger des informations voire votre image, le seul moyen est de renvoyer les contenus indésirables sur les pages de Google qui sont le moins consultées. Les entreprises peuvent être confrontées à plusieurs types de risques : la diffusion de fausses informations, des attaques sur leur identité, des détournements de logo, des usurpations de marques, des actes de concurrence déloyale, des spams aiguillant le destinataire vers le site d’une autre société, des forums publiant de faux avis visant à discréditer une marque …
Concernant l’individu, sa réputation se construit en fonction de son usage d’internet et des informations affichées qui le concernent. Les photos prises par les amis, la famille se retrouvent immédiatement sur le Web, même si vous ne l’avez pas souhaité. Le droit n’est pas absent d’internet. Les notions d’injures, de dénigrement, qui existent dans la vie courante, se retrouvent également sur internet. Les individus comme les sociétés doivent donc se border sur le plan juridique. Dans le cas où un contenu indésirable est affiché chez un hébergeur, celui-ci a l’obligation de fournir l’adresse IP à la justice. Si vous tenez un forum sur lequel des propos injurieux sont diffusés, vous êtes considérés comme hébergeur.

 

En quoi des technologies innovantes en e-réputation peuvent-elles nous aider ?
Réputation VIP a développé une démarche et des solutions techniques pour protéger l’image affichée sur la première page Google. Ils permettent de construire une forteresse digitale pour modifier l’indexation des pages Google en repoussant les pages négatives. Ces outils permettent de construire, ou corriger son image, et ainsi mieux maîtriser sa réputation sur Internet. Pour se protéger, il important d’être vigilant en permanence sur le contenu affiché sur Internet, il doit vous ressembler !
Les réseaux Linkedin et Viadeo ont développé une stratégie différente. Alors que Linkedin est un système unique mondial utilisé par 150 millions d’utilisateurs, Viadeo est spécialisé par pays et compte 40 millions d’utilisateurs. Linkedin s’est positionné plutôt sur la gestion de carrière alors que Viadeo a un positionnement plutôt de réseau professionnel.

3. Intervention de Bernard Michel (Cabinet Delville Management)

Comment se rendre visible sur le Web ?
Le Web est un accélérateur de visibilité mais cela suppose aussi d’exposer son e-réputation.
La montée en puissance des médias sociaux permet à chacun de sortir de l’obscurité, de modeler son identité et son profil et pas seulement de rechercher un nouveau poste. L’alternative aujourd’hui peut se résumer ainsi : “networking or not working” !
Il est important d’entretenir, développer son réseau et sa communication sur les médias sociaux pour prolonger son image d’expert et augmenter son référencement. Pour gérer et promouvoir votre profil, il faut exploiter les différents outils des réseaux sociaux, Twitter, participation à des forums, animation de blog, page Internet personnelle … Le profil affiché sur les médias sociaux doit contenir les mots clés qui reflètent les compétences et le potentiel de la personne.
Les sites tels que Linkedin ou Viadeo offrent aux utilisateurs la possibilité de se créer un réseau de contact professionnel et de permettent d’entretenir une e-réputation sur le web susceptible d’être consulté par de futurs recruteurs ou partenaires. Dans Linkedin, il est important d’utiliser à bon escient les recommandations. C’est la qualité de celui qui vous recommande qui importe avant tout. La visibilité est multipliée par dix si vous présentez une photo de bonne qualité. Pensez à afficher les associations/ groupes professionnels, sectoriels auxquels vous appartenez ainsi que vos contributions telles que des publications, interventions dans des manifestations publiques…
Dans les relations avec les cabinets, faites-vous connaître à travers un CV et des références actives qui pourront parler de vous en bien, informez également vos interlocuteurs de votre disponibilité, entretenez une relation régulière. DELVILLE Management a ainsi mis en place le club Delville qui est un réseau de décideurs et professionnels et de managers de transition pour partager des informations, contacts et solutions.
Pour valoriser sa e-réputation, dix conseils ou pièges à éviter : Penser que l’on peut être visible sans sortir de chez soi / Ne pas réagir à chaud…ou faire des fautes de frappe. / Ne pas adresser une lettre « type » à une adresse mail générique. / Etre simple dans sa présentation : ne pas rester trop modeste ni trop grand pour le rôle. / Eviter de s’isoler en mission, ou en intermission appui indispensable d’un cabinet. / Eviter de dénigrer l’entreprise pour laquelle on travaille (ou on a travaillé). / Pas de triche ou d’imposture (CV, employeur, cabinet…) ne pas se ’’griller’’. / Endosser la posture d’un simple consultant mettre en relief les résultats obtenus. / Faire travailler son réseau au lieu
d’attendre le destin. / Faire du management de transition faute d’autres pistes.

4. Intervention de Jean-Michel Roche (VerbaTeam)

La réputation passe par l’image et la façon d’établir le contact. Communiquer est une activité physique avant d’être une activité intellectuelle. Faire passer de la chaleur et de l’humanité permet de donner un impact à son message. Aussi est-il nécessaire de travailler l’image que va projeter le communicant La e-réputation est la déclinaison de cette image. Pour la développer, il faut absolument arrêter de travailler uniquement sur le fond, mais aussi sur la forme qui est tout aussi importante Internet raréfie les occasions de communiquer. Avec le boom de l’Internet et des autres moyens de communication on s’aperçoit que les gens communiquent de moins en moins entre eux préférant transmettre des messages. Il ne faudrait pas que la communication sur les réseaux sociaux élude l’indispensable relation interpersonnelle nécessaire à la bonne réputation d’un Manager. Un dirigeant doit développer son charisme à l’oral comme outil de communication pour poser sa voix ou encore jouer sur les silences. La lecture monocorde d’un texte, de plus avec une gestuelle figée, ne peut permettre d’être écouté et encore moins de convaincre son auditoire.
Il y a un manque général de connaissance des techniques de communication en France. Les Anglosaxons ont compris depuis longtemps la force du non verbal, dès le plus jeune âge l’école les initie à l’utilisation de leur corps et au développement de l’estime de soi. Leur culture de la relation aux autres en public est plus pragmatique.
De nombreux Managers français communicant sont loin d’imaginer les bénéfices qu’ils pourraient tirer des techniques existantes pour se former à la communication. Ils pourraient alors asseoir leur autorité autant que leur légitimité face à des auditoires qui n’ont pas fatalement une écoute favorable. C’est une affaire de spécialistes de toutes les disciplines de la communication, appuyée d’une pédagogie d’excellence. La démarche de communication du Manager doit s’inscrire dans une affirmation professionnelle et un développement personnel.
VerbaTeam, référence française incontestée du perfectionnement des dirigeants aux techniques de communication pour devenir un bon communicant, travaille sur ces sujets avec les sociétés du CAC 40 et de nombreuses PME.

Questions / réponses

Quelle est la différence entre médias sociaux et réseaux sociaux ?
L’expression « médias sociaux » recouvre les moyens de communication sociale et les individus, ou groupes d’individus, qui collaborent à créer ensemble du contenu Web. Les journalistes se réservent le terme de média. Pourtant, il existe différents types d’outils de publication sur le web, ils peuvent se présenter sous la forme de plateformes de blogs, plateformes de wikis et les portails de journalisme.

Comment voir son référencement ?
Pour voir son référencement, il faut utiliser un des ordinateurs de ses amis en allant sur le site Google US ou un autre moteur de recherche en désactivant les cookies. Si l’on s’occupe de la réputation internationale d’une société, il faut travailler le référencement pays par pays car les sites Web n’ont pas la même autorité d’un pays à l’autre.

Comment mettre en adéquation la e-réputation avec son image ?
Votre e-réputation est l’image que les autres se font de vous, ce qu’ils pensent et disent de vous sur le web ou toute information à laquelle votre nom est associé, mais postée par des tiers sur internet.
Grâce aux médias sociaux sur lesquels vous êtes présents et intervenez, vous pouvez façonner votre Identité numérique afin de mieux maîtriser l’image que vous souhaitez véhiculer sur le web. L’idée est de « devenir un média sur les medias sociaux ». Que faut-il penser des personnes qui ont un très grand nombre de contacts sur Viadeo et Linkedln ?
Dans certaines entreprises américaines, ce sont tous les dirigeants et collaborateurs du nom de l’entreprise qui sont présents sur LinkedIn celui-ci devient ainsi un trombinoscope.
On peut devenir addict à Linkedln. Plus on a de contacts, plus on est sollicité. C’est la qualité de son réseau qui est importante. Il faut cartographier celui-ci et supprimer tout ce qui est trop consanguin car c’est inefficace.
Il y a des différences culturelles entre les pays. Il est très impoli de demander à un Chinois de faire partie de son réseau. Ceci est l’une des raisons qui expliquent que les sites Viadeo sont spécialisés par pays à la différence de Linkedln.