Contactez-nous
partage
Actualités

Le coup de blues des sauveurs d’entreprises en difficulté

Le coup de blues des sauveurs d’entreprises en difficulté

Avec des défaillances d’entreprises en chute libre depuis un an et demi, le petit monde du « restructuring » est à la peine. Le niveau d’activité des administrateurs et mandataires judiciaires, managers de crise, avocats spécialisés, tribunaux de commerce a plongé. A tel point que certains tirent la sonnette d’alarme. Ils s’étaient tous préparés. Les cabinets d’avocats avaient embauché à grands frais des pointures de la restructuration. Les administrateurs et mandataires judiciaires avaient renforcé leurs équipes. Les tribunaux de commerce à Lyon, Paris, Brest ou Strasbourg étaient dans les starting-blocks. La crise sanitaire devait entraîner une avalanche de dossiers de PME-TPE en souffrance.

[…]

Pour d’autres acteurs du secteur, l’impact est moins violent. C’est le cas des cabinets de management de transition, où les opérations de restructuration représentent 10 à 20 % de l’activité. Depuis la reprise, ils ont pu se recentrer sur les besoins en transformation des entreprises, qui réclament un directeur de site, un spécialiste logistique ou un chef de projet digital pour quelques mois. « Avant le Covid, le restructuring représentait déjà une faible activité, deux missions sur dix chez nous. C’est tombé à un sur dix » analyse Patrick Abadie, président de Delville Management.

Découvrez l’article de presse sur les Echos.fr en cliquant ici.