Contactez-nous
partage
Témoignage Manager

Le management de transition vu par un coach expérimenté

Le management de transition vu par un coach expérimenté

Eric Rhodes, membre du Club Delville. Associé fondateur d’ERCEOR, conseil de la fonction RH

Comment définissez-vous le management de transition ?

Le management de transition représente pour moi une expertise, un savoir-faire et des comportements qui sont mobilisés à un moment donné par rapport à un besoin de l’entreprise et qu’elle ne peut pas satisfaire pour différentes raisons de manière pérenne, et en interne. Premièrement, le manager de transition a déjà vécu des situations proches de celles de son client, – même si ce n’est ni le même contexte ni le même secteur – et deuxièmement, il a été capable d’en tirer pour lui-même des enseignements dont il va pouvoir faire profiter l’entreprise. Le manager de transition a son style et sa posture qui conviennent bien à la réalité de la transition, qu’il (ou elle) doit accompagner. C’est la raison pour laquelle tout manager n’est pas forcément un ‘bon’ manager de transition. Ce n’est pas un ‘simple’ intérim. Enfin, pour moi, la mission de transition a un début et une fin dans l’entreprise.

« En des époques de changements fréquents et importants, le manager de transition est un passeur d’expériences »

 

Quelle est votre vision sur ce métier ?

Les entreprises font face à des besoins de changement parfois anticipés, parfois soudains. Dans des organisations courtes, avec des managers talentueux mais parfois jeunes dans leur expérience (il faut bien commencer un jour), il y a des situations auxquelles il faut faire face, et pour lesquelles il n’y a pas de ressources internes mobilisables rapidement. Et la réponse doit être opérationnelle. C’est là qu’intervient le manager de transition : homme ou femme du métier et riche d’un grand nombre de situations vécues et capitalisées dont il va faire profiter l’entreprise. Je dirais qu’en des époques de changements fréquents et importants, le manager de transition est un passeur d’expériences.

Quelles sont les qualités requises chez un manager de transition pour mener à bien des missions avec succès ?

Comme je le disais, un manager de transition est quelqu’un qui a de l’expérience, l’expérience étant pour moi non seulement de l’ancienneté dans le métier mais aussi une capacité à avoir capitalisé sur son expérience, à en tirer des enseignements, et à être clair sur ces modes opératoires. Le manager de transition est donc capable d’une pratique de réflexion, d’un auto-apprentissage et d’une auto-formation. Deuxièmement, c’est une personne qui a la capacité à prendre de la hauteur émotionnellement, c’est-à-dire être à la fois dans l’entreprise (il ressent ce qu’il s’y passe) et en même temps à la frontière de l’entreprise pour pouvoir analyser ce qu’il se joue. C’est ce travail à deux niveaux qui permet d’accompagner le dirigeant, ou l’équipe de direction, dans la hauteur qu’il faut prendre par rapport à des émotions ou des stress au quotidien. Enfin, je crois que c’est quelqu’un qui a la capacité à expliquer simplement les situations compliquées ou complexes, à les rendre simples et lisibles. Le manager de transition facilite l’action des équipes de direction. Au-delà, ce sont des capacités qu’on retrouve chez tous les dirigeants : du leadership – il faut parfois diriger des équipes pour lesquelles il n’est pas en situation hiérarchique – de la légitimité, de la capacité à communiquer une vision, des enjeux, etc.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le management de transition cliquez-ici, ou contactez-nous Si vous souhaitez lire quelques-unes de nos références, cliquez-ici

Comment vous avez connu Delville Management ?

J’ai connu ce Cabinet par un frère de l’un des deux fondateurs. J’ai apprécié leurs valeurs, et leurs styles. Les deux fondateurs sont des gens ‘pro’, sans être des « m’as-tu vu ? ». J’ai trouvé que leurs idées et leur ambition constituaient un beau projet qui concilie à la fois des valeurs d’entreprise et, en même temps, des valeurs d’être ensemble, qui me semblent être importantes aujourd’hui. Que l’on soit dans le management de transition, dans le recrutement ou dans l’accompagnement.

 

Pourquoi avez-vous intégré le Club Delville ?

 

J’ai intégré le Club Delville parce qu’il réunissait des personnes qui venaient d’horizons différents, avec des intérêts et des attentes variées, dont le croisement pouvait être source d’enrichissement : des managers de transitions, des chefs d’entreprise, des avocats et des coachs. J’ai aussi rejoint ce Club parce que je crois fermement à l’idée d’accompagnement des managers de transition en mission, à la mise à disposition d’un panel d’expertises au cas où, et à l’utilité des processus pour capitaliser sur l’expérience dans les missions réalisées. Je trouve cette démarche intelligente et utile pour les fondateurs ainsi que pour les managers de transition. Et enfin, de manière plus égoïste, si ça peut être source de contacts, de retombées secondaires, encore mieux ! D’où le rôle du Club dans l’animation de ce réseau.

Pourquoi Delville Management plutôt qu’un autre Cabinet ?

Je trouve qu’il y a une bonne ambiance, des valeurs, une manière d’être qui font que l’on peut être convivial et travailler dans la bonne humeur, en apportant un réel service aux entreprises, tout en en vivant ! Et cela me correspond tout à fait.