Contactez-nous
partage
Actualités

« Les entreprises qui regardent vers l’avant ont besoin de compétences en management » explique Patrick Abadie, Président Fondateur de Delville Management, cabinet premium de management de transition dans le magazine Reflets de l’ESSEC

« Les entreprises qui regardent vers l’avant ont besoin de compétences en management » explique Patrick Abadie, Président Fondateur de Delville Management, cabinet premium de management de transition dans le magazine Reflets de l’ESSEC

Parce que l’économie française a besoin de se tenir prête, les entreprises ont besoin de faire appel à des cadres compétents. Les explications de Patrick Abadie.

Le tableau de l’économie française n’est pas si noir. Après le premier confinement, le rebond a été très net. Après une baisse de l’activité de 5,9 % au premier trimestre et de 13,7 % au deuxième, le troisième trimestre a connu une croissance de 18,2 %. Avant l’annonce du deuxième confinement, l’Insee tablait sur une croissance nulle au dernier trimestre et prévoyait un PIB de 4,3 % en deçà de son niveau d’avant crise. L’actuel confinement va modifier la donne, mais son impact sera moins important que celui du premier. Et avec des disparités d’un secteur à l’autre, d’une entreprise à l’autre. On connaissait les reprises en U, en V, en W, voire en racine carrée. Actuellement, on assiste à une reprise en K. La barre verticale, c’est la chute du business pendant le confinement. La barre vers le bas représente les secteurs qui vont être durablement touchés par cette crise : tourisme, transport aérien et aéronautique… D’autres secteurs ont très vite redémarré : la Tech, l’agroalimentaire, l’emballage, la pharmacie, la chimie… Bonne nouvelle, le passage de la barre descendante à celle ascendante est possible, à condition d’être agile
et de se réinventer, en adaptant les produits pour de nouveaux marchés.

Découvrez l’intégralité de l’article dans le magazine Reflets de l’ESSEC en cliquant ici